L’Opac Dijon construit 22 logements BBC au Clair Bois

Mardi 9 octobre, ­Hamid El Hassouni, président de l’OPAC de Dijon, et Patrick Moreau, maire de Bressey-sur-Tille, avaient conviés les élus locaux et présidents d’association à visiter le chantier de la future résidence de vingt-deux logements BBC, en construction début septembre rue de Genlis.Ces deux bâtiments, de onze logements chacun, sont situés entre le quartier du Clair-Bois et la rue de Genlis. Dans le détail, le programme de l’OPAC comprend :

  • 6 T2 (env. 47 m²),
  • 8 T3 (env. 65 m²),
  • 6 T4 (env. 80 m²)
  • 2 T5 (env. 96m²).

Comme l’a rappelé Patrick Moreau, maire de Bressey sur Tille, cette réalisation s’inscrit dans la politique de logements sociaux de la commune. Cette nouvelle réalisation, avec le futurs projet voisin de Villéo, portera à 60 le nombre de logements à loyer modéré de la commune, soit environ 13 % de l’ensemble de l’offre immobilière.

Traditionnel…et moderne

L’ architecte a choisi de mettre en valeur, côté rue, une façade traditionnelle et simple se ­terminant par une toiture en tuiles à deux pans. Côté cour, au regard du nouveau quartier, l’aspect sera plus moderne avec deux ­cubes qui viennent s’insérer dans le bâtiment et déborder de la toiture.

Seize entreprises locales ont été sélectionnées pour réaliser ces deux bâtiments, tout en intégrant sur le chantier du personnel en réinsertion professionnelle. La livraison de l’opération est prévue pour septembre (1er bâtiment) et octobre 2013 (2nd bâtiment).

Le montant global de l’opération est de 2,7 millions d’euros TTC dont 2,24 M€ financés par l’OPAC et les 463 000 euros restant en subventions : État : 71 000 € ; Grand ­Dijon : 324 000 € ; Conseil Général : 28 000 € ; Astria : 40 000 €.

Un projet certifié Qualitel

Le projet possède la qualification Qualitel. Ce label technique vise le confort thermique (construction en briques notamment) et acoustique, les économies de charges et la garantie de matériaux et d’équipements reconnus.

Il atteindra le label BBC assurant aux locataires d’utiliser moins de 60 kWh d’énergie primaire par mètre carré et par an, notamment grâce à une chaudière gaz commune aux deux bâtiments.

A la case environnement, notons encore que les eaux pluviales de voiries seront traitées dans une noue d’infiltration plantée d’espèces végétales, qui ont la capacité de capter les ­éléments polluants et de fixer le carbone.

Trente places de parking seront réalisées, dont deux pour personnes à mobilité réduite et deux pré-équipées pour les recharges de véhicules électriques.

Un jardin…partagé

L’agrément de vie des habitants a été un des éléments moteurs du projet. Un local vélo équipé de support de rangements et d’un atelier de réparation répondra aux besoins des utilisateurs de deux-roues.

Tous les logements du ­rez-de-chaussée possèdent un jardin privatif équipé d’un ­cabanon en bois pour le rangement du matériel d’extérieur et d’un portillon pour un accès direct au parking. Une surface de 250 m² entourée d’arbres fruitiers sera destinée à la réalisation de jardins ­partagés avec les futurs ­locataires.

Ce contenu a été publié dans Vie de la commune. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.